centre humanitaire Paris-Nord

Septembre 2016 : participation au chantier de construction du centre d’accueil pour migrants à Paris, Porte de la Chapelle.

Ce projet d’architecture d’accueil, dans un contexte d’urgence, sur un site scnf désaffecté, a été conçu par l’architecte Julien Beller et commandé par Emmaüs-solidarité.
L’ensemble de ce qui a été construit est démontable, transportable et reconstructible sur un autre site (le site actuel est promis à une opération immobilière). L’enjeu est de montrer qu’il est possible de construire dans l’urgence des structures d’accueil décentes, d’utiliser – même temporairement – les dents creuses de la ville et de miser sur une matière architectonique réemployable.

Le bâtiment – deux niveaux de 7900 mètres carrés – a été redivisé en huit îlots. Chacun des îlots est construit autour d’une rue en impasse et est constitué de cuisines et d’espace collectifs (construits en échafaudages, couverts de bâche toilée et aménagées en bois), d’une série de dortoirs à quatre lits (maisonnettes ossature bois) et de sanitaires communs (containers aménagés). Devant le bâtiment, l’architecture gonflable d’Hans Walter Müller abrite la zone d’accueil.
De la commande à la livraison, le projet a été réalisé en quatre mois.

À l’invitation de Nathan Levinson, je collabore à une équipe d’une dizaine de charpentiers (de la coopérative Alter-bâtir) : nous avons construit les rampes, escaliers, rambardes et fermetures d’accès pour la mise en sécurisation du site.

matière employée : bastaing et planche non-traités, filet de sécurisation de chantier
temps de mission : trois semaines
détail des éléments produits : 3 rampes PMR, 2 escaliers, 250 mètres linéaires de rambardes, une quinzaine de fermetures d’accès.

Nous avons commencé par nous construire une table de tracé et de montage. Elle a également servit quotidiennement pour les repas collectifs.

Les 25 mètres de rampe donnant accès au bâtiment depuis l’esplanade grimpent au niveau des anciens quai de déchargement.

D’autres rampes permettent l’accès à différents éléments du programme : réfectoires, pôle santé, etc.

Montage de l’escalier principal,

et de l’escalier donnant accès à la zone logistique.

Nous avons construit sur le pourtour du bâtiment des rambardes permettant de mettre en sécurité les deux niveaux (1 et 7 mètres de hauteur, environs 250 mètres linéaires). À l’intérieur du bâtiment, nous avons condamné une quinzaine d’accès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *